galerie d'art contemporain sur Paris avenue de Suffren

né il y a un peu plus d’un an à Paris, la Maëlle Galerie, galerie artistique contemporaine, a pour vocation d’associer de nouvelles pratiques artistiques contemporaines. Son objectif est d’accompagner et de promouvoir après les avoir lancé des artistes émergents et confirmés dans la sphère nationale et internationale. Par les artistes qu’elle suggère, la galerie d’art souhaiteincarner une certaine «cohérence-hétéroclite affirmée». La galerie manifèste une attention sur tout moyen d’expression, mais le dessin est le médium avantagé, la galerie met dans la lumière l’oeuvre des artistes Carïbéens. Pour participer activement à cette engouement pour le dessin, la galerie a pris part à la première édition de DDessin, DDessin qui eut lieu au niveau des verrières de l’Atelier Richelieu, du 12 au 14 avril 2013, où ont exposé une vingtaine de galeries mettant en lumière le dessin, et l’oeuvre sur papier. Les artistes que la Maëlle Galerie a présenté pour la first édition DDessin étaient : Ernest Breleur, figure de proue de l’art contemporain dans les caraïbes et à l’international ; Thierry Cauwet, célébré par Pierre Restany ; Ronald Cyrille, jeune artiste prometteur de Guadeloupe ; l’artiste Australien Joseph L. Griffiths de nationalité Australienne; Agata Kus de Pologne; Audry Liseron-Monfils ; et la photographe Brésilienne, Dani Soter. Olivia Breleur, fondatrice de la Maëlle Galerie, estime le dessin parce qu’il est vrai et juste. Pour elle « la délicatesse de ce medium crée une proximité avec le trait de l’artiste, c’est aussi ce qui le rend intéressant ». sachez que ce medium abordable en termes de prix attire l’attention des jeunes collectionneurs. Par ailleurs elle même commença sa collection personnelle par un dessin.